LE MINISTRE DU BUDGET EN VISITE A L’USINE DE GOLDEN AFRICA DE DORALEH

LE MINISTRE  DU BUDGET EN VISITE A L’USINE  DE GOLDEN AFRICA DE DORALEH

Le Ministre du Budget SEM  ABDOULKARIM  ADEN CHER, accompagné de de son équipe  de collaborateurs et cadres du Ministère, comprenant notamment son  Conseiller Principal M. IDE-SOULEIMAN ABDI, le Secrétaire Général M. SIMON MIBRATHU, le Directeur Général des Douanes et des Droits Indirects , M. GOULED AHMED, était ce matin  en visite  à l’usine GOLDEN AFRICA  SARL de DJIBOUTI  sur les hauteurs de la Zone Industrielle de DORALEH ,

La délégation a été accueillie sur le site de l’usine  à DORALEH par le Directeur général adjoint Monsieur ADNAN HANTOSH et le Directeur des ventes et des relations publiques M. FAYEZ WAHIB MOHAMED.

La délégation  a effectué une tournée  de  l’usine en visitant  les différentes postes de productions,  le poste  de production des conteneurs en plastiques, les unités de raffinage de l’huile de palme et du poste de  mis en emballage dans de conteneurs plastiques ( jerricanes).

Modèle d’efficacité, en matière de procession d’huile alimentaire  la Société GOLDEN AFRICA SARL , reçoit sa matière brute (melanges d’huiles brute en provenance de l’étranger, directement  à travers  un système d’oléoduc reliées au Port Multipurpose de Doraleh (DMP) en acheminant ainsi les matières premières jusque dans leurs blocs de traitement.

L’huile une fois raffinée est empaquetée dans  des jerricans de tailles  et de volumes différents, de là  les palette de jerricanes de différentes tailles  sont embarqués à bord de camions et de wagons pour être distribués jusque dans les pays  voisins , Somalie, Ethiopie , et même  au Yémen.

Lors  de l’entrevue qui a suivie, M. ADNAN HANTOSH a exposé les objectifs  visés par la société GOLDEN AFRICA,  à savoir devenir un pôle de production régional pour cette huile alimentaire (l’huile de palme ) et de diversifier la production dans le moyen terme en fabricant des savons et divers produits dérivés,

Les responsables de l’usine GOLDEN AFRICA  étaient satisfait  des conditions favorables  qui leur étaient accordés par Djibouti , en termes d’incitations fiscales, mais déploraient simplement le coût non avantageux  de l’énergie sur le plan de la compétitivité régionale,  Le Ministre du Budget a affirmé sur ce point que  notre pays mettait tout en œuvre pour diversifier les sources d’énergies  et que de nombreux projets étaient en cours, car pour Djibouti la réduction des couts en matière d’énergie étant notre principal souci,

Le Ministre du Budget a exhorté les responsables  de l’usine à poursuivre leur action en faveur du développement national, car cette usine faisait  partie des sociétés  porteuses de développement, et d’espoir de création de richesses et d’emplois, et constituait de ce fait  l’un des maillons de notre fierté nationale,

Le Ministre a assuré les responsables de GOLDEN AFRICA que son département ferait tout son possible pour accompagner cette société dans sa recherche de productivité, de compétitivité et d’efficacité,

Etendue sur une superficie globale de 12 hectares la société Golden Africa a valeur d’usine pionnière dans l’activité industrielle à Djibouti. Elle est dotée de plusieurs chaines de production. Ses produits sont destinés aussi bien à la consommation locale qu’à l’exportation à l’étranger, notamment les pays  de la région, Elle emploie actuellement plus de  250 nationaux  permanents, et 250 ouvriers journaliers.