BUDGET – AGRICULTURE // POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU PROJECT HYDROPONICS AU PK 30

BUDGET – AGRICULTURE // POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU PROJECT HYDROPONICS AU PK 30
Le Ministre du Budget SEM. Abdoulkarim Aden Cher, a coprésidé ce matin avec le ministre de l’Agriculture M.Mohamed Awaleh, une cérémonie de pose de la première Pierre du Projet HYDROPONICS  de création de périmètre agricole à PK30 autour du Barrage de Wea.
Ont pris part à la cérémonie, plusieurs membres du gouvernement, le préfet d’Arta, des cadres du ministère du Budget et  de l’agriculture de l’élevage et de la mer  ainsi que plusieurs Ambassadeurs  étrangers, résidents à Djibouti.
le projet Hydroponics  vise à exploiter  des cultures basées  sur les dernières technologies (cultures hydroponiques)  et s’étalera sur  une surface totale de 250 hectares dont 150 hectares exclusivement réservé à la production agricole. Une phase pilote  débutera bientôt avec un périmètre de 5 hectares.
Ce projet hydroponique, sera financé par un consortium d’investisseurs en synergies coordonnées par  la société américaine Universal Construction, et comprenant notamment les sociétés AGRO FUND, et DJR Architecture. Il vise à rendre suffisante la production agricole pour le marché intérieur Djiboutien et l’exportation vers les pays de la région de produits maraichers. Le montant des investissements cumulés avoisine les 300 millions de Dollars des Etats Unis.
Dans un contexte de changement climatique, de sécheresses récurrentes, et de dégradation des sols, notre pays fait partie des régions arides le plus affectées par la raréfaction des  terres cultivables et les problèmes d’insécurité alimentaire et de production agricole.
Le projet HYDROPONICS  vient à point nommé pour susciter l’espoir d’atteindre une souveraineté et autosuffisance alimentaire. La technologie hydroponique est un atout majeur dans notre lutte acharnée contre la malnutrition et la pauvreté.

Cette méthode de culture consiste à faire pousser des plantes dans l’eau en y injectant des nutriments minéraux. Elle permet ainsi de produire plus, avec moins d’eau (avec une économie d’eau estimée à plus de 80%). La technologie hydroponique pourrait à terme devenir une solution innovante et salutaire pour Djibouti et tous les pays du continent, car elle est synonyme de création de richesse et d’emplois pour nos jeunes. Elle permettra à notre pays d’améliorer la résilience de nos populations face aux aléas du changement climatique et de réduire leur vulnérabilité à travers l’accroissement de la productivité.

 

 

 

.