L’EVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES 2000-2020 SUITE N°4: LES DEPENSES PUBLIQUES

L’EVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES 2000-2020  SUITE N°4: LES DEPENSES PUBLIQUES

Direction de la Trésorerie Générale

Depuis plusieurs années, le gouvernement a misé sur une rationalisation des dépenses publiques tout en privilegiant la réalisation et  le developpement d’nfriastructures. Il fallait orienter les dépenses publique vers les secteurs prioritaires conforme à la stratégie nationale de développement .

évolution des dépenses publiques 2000-2020

C’est pourquoi les dépenses ont montré, ces 20 dernières années, une tendance haussière qui  s’inscrit dans cette logique de développement .

En terme de répartition il faut souligner par ordre d’importance  :

  • La masse salariale
  • Les dépenses de matériels
  • Les dépenses de transferts
  • Les dépenses d’investissements 
  • La dette extérieure.
LES DEPENSES DE PERSONNEL

évolution de la masse salariale

  Avec 35% des dépenses courantes de l’Etat, les salaires representent le premier poste de  dépenses de l’Etat. En termes de réalisations, la masse salariale est passée de 14 689 Millions FD en 2000  à 35 879 Millions FD en 2020,  soit une hausse de +144% sur 20 ans .

Les facteurs de l’augmentation

  Cette augmentation vertigineuse de la masse salariale enregistrée  ces deux  dernières décennies résulte de plusieurs facteurs:

  • Les recrutements au profit des secteurs sociaux .
  • Les avancements d’échelons
  • La revalorisation de certains corps de métiers (Education, Justice, Affaires Etrangères, Santé, Ingénieurs…).

Les départements ministériels qui ont principalement beneficié de cette hausse sont : le ministère de l’Education, et  la Santé .

LEVOLUTION DES DEPENSES DE MATERIEL

  L’évolution des dépenses de matériel au cours de la période de référence (2000-2020) montrent que celles-ci  ont été multipliées  par 6,5. A noter  qu les dépenses de charges  energetiques occupent une part  non negligeable  des dépenses matérielles 

•2000                                        6165 MFD    
•2020                                        39680 MFD

dépenses de matériels incluant les dépenses de charges energetiques

LES DEPENSES DE TRANSFERTS

  Les dépenses de transferts (bourses, subventions aux EP, cotisations aux organisations internationales, pouvoirs publics) ont enregistré une progression continue remarquable durant la décennie 2010-2020 passant de 8,6 Milliards FD à 18,3 Milliards FD, soit une progression de +112%.

Les Etablissements Publics à caractère Administratif (EPA) restent un maillon essentiel dans la chaine de la mise en œuvre des politiques publiques et remplissent une mission de service public.
Le tableau ci-dessous démontre une évolution progressive de l’ordre de 5 structures en moyenne par an sur les vingt dernières années, ce qui reflète une croissance exponentielle de leur nombre dans les différents départements de l’appareil d’Etat. De 2000 à 2020, nous passons de 8 Etablissements publics à 41.

Nbre d’établissements publics à caractère administratif ou EPA

Bien que cette évolution soit le fruit d’une politique publique volontariste soutenue, elle se traduit néanmoins par une forte hausse des dépenses budgétaires de l’ETAT.

Les Etablissements Publics Administratifs (EPA) bénéficient tous de subventions du Budget de l’Etat et, du fait de l’augmentation de leur nombre, les subventions ne cessent de prendre une part importante continue chaque année dans les dépenses de transferts.

Les subventions aux Etablissements Publics passent de 3,5 Milliards FD en 2010 à 11,8 Milliards FD en 2020, soit + 237%.

A ces  EPA viennent s’ajouter quelques Etablissements Publics à caractère Industriel et Commercial (EPIC) qui bénéficient de subventions du Budget National :

LES DEPENSES D’INVESTISSEMENTS

Les dépenses d’investissements de 2000 à 2021

Les dépenses d’investissement correspondent aux dépenses engagées  par l’état sur des projets d’investissements portant sur la réalisation d’infrastructures  ou la construction d’édifices  publics ou l’aquisition de biens d’équipements publics amortissable  sur la durée. Ces dépenses ont permis  de nombreuses acquisitions d’ouvrages et de biens qui font partie du patrimoine national, et que notre pays va bien entendu conserver , entretenir, renouveler et accroître.
Les données du tableau ci dessus nous montrent une  augmentation tout à fait remarquable de ces dépenses, (multiplication par un facteur 15). Il faut sans doute mettre en relation cette vertigineuse ascension  avec les projets d’infrastructures  routières , portuaires ,  ferroviaires, etc…  réalisés depuis l’an 2000.

LA DETTE EXTERIEURE 

Le Stock de la dette publique extérieure a évolué en augmentant  de  410% entre 2000 et 2020, de 2.684 milliards FD à 13.682 milliards FD.

On constate ainsi une forte progression de la dette directe (+427% entre 2000 et 2020) liée aux grands projets d’infrastructure.

Cette forte progression  est suivie par une augmentation toute aussi importante de la Dette avalisée  (dont l’ ETAT est le garant)

Dette avalisée contre  Dette Directe

Dette extérieure bilatérale  vs Dette multilatérale 

……  A SUIVRE